Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note positive mercredi. Après une petite hésitation en tout début de séance, le SMI s'est installé dans le vert et a oscillé autour des 12'100 points durant la matinée et le début d'après-midi. Il a ensuite nettement accentué ses gains dans le sillage de l'inflation américaine et a fini un peu sous son plus haut du jour. Les investisseurs attendaient désormais les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed).

A New York, Wall Street gagnait du terrain en matinée, saluant le ralentissement de l'inflation américaine et avant les décisions de la Fed.

L'inflation a ralenti plus qu'attendu en mai aux Etats-Unis, à 3,3% sur un an contre 3,4% en avril, un soulagement après le rebond du début de l'année.

"Enfin, quelques surprises positives puisque l'inflation globale et l'inflation sous-jacente sont meilleures que prévu", s'est félicité Robert Frick de Navy Federal Credit Union. "Il y a eu un soulagement à la pompe, mais malheureusement les coûts des maisons et des appartements continuent d'augmenter et restent la principale cause de l'inflation", a-t-il souligné.

En Chine, les prix à la consommation ont connu en mai leur quatrième mois consécutif de hausse. La poussée du renchérissement vient confirmer la sortie du pays asiatique d'une période de déflation. Mais beaucoup reste à faire pour relancer durablement la deuxième économie mondiale.

En Allemagne, le renchérissement en mai a été tiré par les prix dans les services qui ont augmenté plus vite que la moyenne. La hausse des prix à la consommation a atteint 2,4% sur un an dans la première économie européenne.

Le SMI a terminé en hausse de 0,78% à 12'167,59 points, avec un plus haut à 12'185,77 et un plus bas à 12'061,93. Le SLI a gagné 0,85% à 1978,09 points et le SPI 0,83% à 16'165,49 points. Sur les 30 valeurs vedettes, les seuls perdants du jour sont Lonza (-2,0%), Swisscom (-1,3%), SIG Group (-1,2%) et Sonova (-0,9%).

VAT Group (+3,8%) précède ABB (+2,9%) et Partners Group, Julius Bär et Holcim (tous +2,2%) sur le podium du jour.

Les poids lourds Nestlé (+0,4%), Novartis (+0,6%) et Roche (bon +0,8%, porteur +1,1%) ont gagné plus ou moins de terrain.

L'ONG Public Eye demande au Seco d'intervenir afin de mettre fin aux pratiques de concurrence déloyale du géant veveysan. Mi-avril, une enquête de Public Eye avait révélé que les deux principales marques de Nestlé, Cerelac et Nido, soit des céréales et laits infantiles destinés aux bébés de plus de six mois, contenaient beaucoup de sucres ajoutés dans les pays à plus faibles revenus, ce que les directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) interdisent explicitement.

Les assureurs Swiss Life (+1,2%) et Zurich (+0,8%) ont fait l'objet de relèvements d'objectif de cours par Bank of America, qui a confirmé "underperform" pour le premier et "buy" pour le second. Quant à Swiss Re (+0,5%), Morgan Stanley a relevé l'objectif de cours et confirmé "underweight".

Ce même Morgan Stanley a abaissé l'objectif de cours du spécialiste des installations sanitaires Geberit (+1,2%) et a confirmé "underweight".

Sur le marché élargi, le chimiste Clariant (+1,7%) et son partenaire Lummus Technologies ont décroché un contrat en Chine. Ils fourniront leur technologie de catalyseurs et de processus pour une installation de déshydrogénation de paraffine à Qingyang City. Les contours financiers n'ont pas été communiqués.

Le spécialiste zurichois de la distribution DKSH (+1,0%) a signé un accord de partenariat stratégique avec Trautec, spécialiste de la technologie du collagène humain, au Canada et aux États-Unis. Aucun détail financier n'a été dévoilé.

Le transformateur de produits laitiers lucernois Emmi (stable) reprend l'entreprise Hochstrasser, son partenaire de torréfaction de longue date. Cette acquisition va permettre d'assurer le développement à long terme d'Emmi Caffè Latte.

Le fournisseur de l'industrie aéronautique Montana Aerospace (-0,6%) a cédé pour un montant non dévoilé son secteur spécialisé dans la mobilité électrique, Alu Menziken, à Mengtai Germany, filiale du groupe Inner Mongolia Mengtai.

Le sous-traitant pharmaceutique argovien Siegfried (+2,1%) a paraphé avec son homologue new-yorkais Curia Global un contrat de rachat d'un site de développement précoce dans le Wisconsin.

La cotation de l'action du laboratoire en difficulté Spexis (-41,8%) a repris après SIX a accordé un effet suspensif sur la décision de suspension pour défaut de présentation de ses résultats 2023. La firme rhénane avait fait recours contre cette décision en date du 3 juin, rappelle SIX Exchange Regulation dans un communiqué.

Le producteur bernois de dispositifs d'injection Ypsomed (+3,0%) s'est félicité d'avoir placé son nouvel autoinjecteur auprès de Medac. L'Ypsomate 1.0 doit graduellement remplacer un instrument du concurrent new-jersiais Beckton Dickinson dans la composition du stylo d'auto administration de méthotrexate du groupe pharmaceutique allemand.

rp/ib