L'exportateur americain de gaz naturel liquefie (GNL) Venture Global LNG doit redeposer des donnees sur les emissions pour ses permis de construction de l'usine Calcasieu Pass 2, ont declare les autorites de regulation mercredi.

Le developpeur de GNL base a Alexandria, en Virginie, n'avait pas inclus l'impact des emissions des navires-citernes et des navires de soutien dans sa demande recemment revisee, a declare la Commission federale de regulation de l'energie (FERC).

Venture Global LNG a insiste aupres de la FERC pour qu'elle prenne une decision sur son projet de construction d'une extension de 20 millions de tonnes metriques par an (MTPA) a cote de son installation d'exportation actuelle Calcasieu Pass 1 de 10 MTPA.

"Les taux d'emission accrus que vous prevoyez pour CP1 ainsi que les emissions des navires et des bateaux de soutien doivent etre pris en compte pour que la Commission puisse continuer a traiter votre demande", a ecrit la FERC. Elle a donne trois jours a l'entreprise pour repondre a sa demande.

Venture Global LNG est le quatrieme exportateur americain de gaz super refrigere et, avec ses nouvelles usines proposees, a etabli des plans pour produire plus de 100 MTPA a l'avenir.

Les regulateurs avaient demande a Venture Global de mettre a jour son impact environnemental apres avoir appris que la societe avait fourni des informations differentes sur les emissions aux regulateurs des Etats pour son projet CP1, a declare la FERC.

Une evaluation recemment mise a jour n'incluait pas les emissions dues au transport maritime, selon la FERC.