NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mercredi, alors que les rendements des bons du Trésor américain ont atteint un sommet et que les inquiétudes sur le rythme attendu de l'assouplissement monétaire de la Réserve fédérale américaine persistent.

L'indice Dow Jones a cédé 1,1%, ou 411,32 points, à 38.441,54 points. 

Le S&P-500, plus large, a perdu 39,09 points, soit 0,7%, à 5.266,95 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 99,3 points (0,6%) à 16.920,58 points. 

Le rendement du Treasury américain à dix ans US10YT=RR a atteint mercredi un niveau inégalé depuis quatre semaines, à 4,6%.

"On continue de voir cette hausse des rendements obligataires, ce qui met la pression sur les actions. Cette reprise instable et inégale se poursuit", a déclaré James Abate, gestionnaire de fonds chez Centre American Select Equity.

Les attentes concernant l'ampleur et le début d'une baisse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont alimenté les interrogations du marché.

L'amélioration surprise de la confiance du consommateur aux Etats-Unis en mai, mardi, ainsi que les commentaires du gouverneur de la Fed Neel Kashkari lors d'une interview ont obligé les traders à revoir leurs estimations d'une baisse des taux.

Ils s'attendent désormais à une seule baisse cette année qui interviendrait en novembre ou décembre, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Les investisseurs attendent cette semaine la publication de l'indice mensuel des prix PCE aux Etats-Unis, prévu vendredi.

Aux valeurs, ConocoPhillips a reculé après avoir annoncé le rachat de Marathon Oil pour une valeur d'entreprise de 15 milliards de dollars, qui a de son côté progressé.

Dick's Sporting Goods a bondi après avoir relevé ses prévisions de ventes et de bénéfices annuels.

Les compagnies aériennes ont baissé dans le sillage d'American Airlines, qui a reculé après avoir réduit mardi sa prévision de bénéfice pour le trimestre en cours.

(Avec la contribution de Johann M Cherian et Lisa Pauline Mattackal; version française Camille Raynaud)

par Abigail Summerville