La bourse de Paris gagne entre 0,4et 0,5%, exactement le même score qu'avant l'annonce d'une baisse de taux de -0,25Pts et la conférence de presse de la BCE.
Le CAC40 se hisse vers 8.045 points (le SBF-120 teste les 6.100Pts), bien aidé par Edenred (+4,7%), Thalès, LVMH ou ST-Micro avec +1,5 à +1,8%.

Après une envolée de +2% du Nasdaq la veille (dans le sillage de Nvidia et du secteur des semiconducteurs à +4%), les 'technos' ne lâchent rien : le Nasdaq et le S&P500 sont parfaitement inchangés après 90 minutes de cotations... c'est une consolidation à l'horizontal.
Nvidia (-0,9%), avec 3.010 milliards de dollars de valorisation boursière, a ravi hier la seconde place planétaire en matière de capitalisation à Apple (3.005 milliards) et pourrait bientôt surpasser Microsoft (3.145 milliards).

Le BCE réduit comme prévu son taux directeur de -0,25%, mais il pourrait s'agir d'un 'one shot' : Christine Lagarde écarte l'amorce d'un 'cycle' de baisse de taux.
Tout va dépendre des données macro-économiques et notamment de l'inflation qui 'risque de rester proche des niveaux actuels jusqu'à la fin de l'année' (+2,5% en 2024 et +2,2% en 2025) car la progression des salaires demeure soutenue et le marché de l'emploi toujours en croissance.
La BCE passera son tour en juillet et elle réexaminera les données macro en septembre.
Toutes les réponses de Ch.Lagarde lors de la conférence de presse étaient sans surprise et les anticipations du marché (2 ou 3 baisses de taux en 2024) demeurent inchangées, la BCE maintient sa prévision de croissance à +0,9% en 2024 et +1,4% en 2025.
Le rendement des OAT et des Bunds s'est retendu de +6Pts sur le 'fait accompli', à 3,05% et 2,557% respectivement.
Peu de volatilité sur les changes avec un Euro qui grappille 0,1% face au $ à 1,0880.
Les T-Bonds US se dégradent de +1,5Pt de base vers 4,301%, et sur l'ensemble de la courbe.

Le 'chiffre US du jour' reste sans écho : le Département du Travail annonce avoir enregistré 229 000 nouvelles inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis lors de la semaine du 27 mai, un chiffre en hausse de 8000 par rapport à la semaine précédente dont le niveau a été révisé à la hausse, de 219 000 à 221 000.

La moyenne mobile sur quatre semaines -plus représentative de la tendance de fond- est quant à elle ressortie à 222 250 soit un repli anecdotique de 750 par rapport à la semaine précédente.

En Europe, les investisseurs ont pris connaissance dans la matinée des ventes de détail en zone euro.
Le volume en données 'CVS' a diminué de 0,5% de 0,6% dans l'UE, selon Eurostat, après des hausses respectives de 0,7% et 0,6% en mars.

Dans la zone euro, il a diminué en avril de 0,5% pour le secteur alimentation, boissons et tabac, de 0,1% pour les produits non alimentaires (hors carburants) et de 2,2% pour les carburants dans les magasins spécialisés.
Dans l'UE, les plus fortes baisses mensuelles ont été enregistrées en Lettonie (-3,3%), à Chypre (-3,1%) et au Danemark (-2,7%) et les plus fortes hausses, en Slovaquie (+2,4%), en Bulgarie et en Autriche (+1,9% chacune), ainsi qu'au Portugal (+1,7%).

Sur le marché pétrolier, le Brent de la mer du Nord rebondit de 0,2% à 78,8 dollars, l'or progresse vers 2.365$ en dépit de la tension des taux en Europe.

Dans l'actualité des sociétés françaises, Atos fait part de la prolongation du délai pour la sélection d'une proposition de restructuration financière privilégiée jusqu'au début de la semaine du 10 juin, son objectif de parvenir à un accord final d'ici juillet restant inchangé.

TotalEnergies annonce qu'à la clôture de la période de souscription, 63.662 salariés et anciens salariés, représentant 55,3% des personnes éligibles, ont souscrit à son augmentation de capital réservée, pour un montant de 480,8 millions d'euros.

Dans le cadre du projet d'acquisition des activités d'actionnement et de commandes de vol de Collins Aerospace, Safran fait part de l'approbation par le gouvernement italien de la vente à Safran de Microtecnica Srl, société regroupant les actifs concernés en Italie.

Enfin, Technip Energies a annoncé jeudi avoir remporté, dans le cadre d'un consortium avec l'américain Turner Industries, un contrat auprès d'ExxonMobil portant sur un projet de captage et de séquestration du carbone en Louisiane.


Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.