Raghuram Rajan, l'ancien gouverneur de la Banque centrale d'Inde, évalue les réformes économiques entreprises par le Premier ministre indien, Narendra Modi. Rajan souligne que Modi, n'ayant plus la majorité absolue, doit désormais former des alliances, ce qui nécessite un consensus plus large pour faire avancer les réformes. 

Rajan aborde également les défis socio-économiques auxquels l'Inde est confrontée, notamment le chômage croissant parmi les jeunes diplômés et l'insécurité croissante parmi les ménages à faible revenu. Il critique l'accent mis par le gouvernement sur les grandes entreprises capitalistiques au détriment des petites et moyennes entreprises. Selon lui, une attention accrue à ces dernières pourrait stimuler la consommation et la croissance économique.

Enfin, Rajan aborde l'impact de l'élection sur les investissements directs étrangers (IDE) en Inde. Il note une baisse récente des IDE malgré l'attrait de l'Inde comme alternative à la Chine. Il estime qu'une Inde plus démocratique pourrait renforcer la confiance des investisseurs étrangers dans la stabilité politique et institutionnelle du pays, ce qui est essentiel pour attirer et maintenir des investissements à long terme. 

Bloomberg TV fourni par MT Newswires

Vidéos Bloomberg