Les dollars australien et neo-zelandais se sont stabilises jeudi apres avoir subi le contrecoup de la hausse des rendements obligataires americains qui a sape l'appetit pour le risque, tout en assombrissant les perspectives de reduction des taux d'interet au niveau mondial.

Le dollar australien a ete bloque a 0,6605 $, apres avoir recule de 0,6667 $ au cours de la nuit, alors que le dollar americain a augmente dans tous les domaines. Le support immediat se situe a 0,6592$ et la resistance a 0,6680$.

Le dollar kiwi s'est legerement replie a 0,6108 $, apres avoir chute de 0,4 % au cours de la seance precedente. La resistance se situe au niveau du sommet de 0,6170$ atteint en debut de semaine, et le support autour de 0,6084$.

Les obligations ont connu une nouvelle seance difficile, les rendements du Tresor ayant atteint leur plus haut niveau en un mois, les rendements australiens a 10 ans atteignant leur plus haut niveau en trois semaines a 4,476 %. Les contrats a terme sur les obligations a trois ans ont baisse de 13 ticks pour la semaine jusqu'a present a 95,890.

Les marches etaient encore sous le choc d'une inflation australienne etonnamment elevee pour le mois d'avril, ce qui a augmente le risque que la Reserve Bank of Australia (RBA) doive a nouveau augmenter ses taux d'interet.

Les contrats a terme impliquent maintenant 27% de chances d'une augmentation du taux d'interet de 4,35%, contre 14% avant les donnees.

"Le lent processus de desinflation en Australie est evident depuis un certain temps", a declare Paul Bloxham, responsable de l'economie australienne chez HSBC. "Malgre le ralentissement de la croissance, l'offre de l'economie a ete limitee et la productivite a ete faible.

"Notre hypothese centrale est que le taux d'escompte de la RBA sera maintenu jusqu'en 2024 et que les reductions de taux ne commenceront pas avant le deuxieme trimestre 2025.

Les donnees publiees jeudi ont montre que les investissements des entreprises ont depasse les previsions avec une augmentation de 1,0 % au premier trimestre, grace a un bond de 3,3 % des depenses en usines et en machines.

Cette force aidera a compenser la faiblesse inattendue des travaux de construction au cours du trimestre, bien que la croissance economique soit encore susceptible d'etre au mieux derisoire.

En Nouvelle-Zelande, le gouvernement a publie un budget qui prevoit un deficit plus important dans un contexte de croissance economique atone et de hausse du chomage.

Le gouvernement a declare que les mesures d'allegement fiscal seraient compensees par des economies et de nouvelles recettes, ce qui signifie que les mesures devraient etre globalement neutres pour l'inflation.

Le gouvernement prevoit desormais d'emettre des obligations pour un montant de 38 milliards de dollars neo-zelandais en 2024/25, soit une augmentation modeste de 2 milliards de dollars neo-zelandais par rapport aux perspectives precedentes. (Reportage de Wayne Cole ; Redaction de Michael Perry)