Elon Musk offre des visites d'usine à 15 actionnaires de Tesla qui voteront sur son plan de rémunération de 56 milliards de dollars lors de la prochaine assemblée générale. Il s'agit du dernier effort en date du constructeur de véhicules électriques pour rallier des votes en faveur de la rémunération, après qu'un tribunal l'a annulée.

Le vote à venir est considéré comme un référendum sur le leadership de M. Musk, à un moment où les investisseurs craignent qu'il ne soit distrait par ses autres entreprises et que ses commentaires souvent controversés ne pèsent sur la réputation et les ventes de Tesla.

L'entreprise déploie des efforts inhabituels et publics pour obtenir un soutien en faveur de la rémunération de M. Musk.

"Ne tardez pas, votez aujourd'hui ! a déclaré Tesla mardi.

La visite des lignes de production de Cybertrucks et de Model Y de Tesla au Texas aura lieu le 12 juin, la veille de l'assemblée annuelle des actionnaires de Tesla, a indiqué Tesla sur son site web.

"N'hésitez pas à nous faire savoir si vous avez des questions sur le vote de vos actions Tesla !" Musk a déclaré sur la plateforme de médias sociaux X, anciennement connue sous le nom de Twitter, dont il est propriétaire.

M. Musk a menacé de construire des produits d'intelligence artificielle en dehors de Tesla s'il ne parvenait pas à obtenir 25 % des droits de vote au sein de Tesla, le constructeur automobile le plus coté au monde.

Musk, la personne la plus riche du monde, possède actuellement environ 13 % des actions de Tesla, et l'exercice de ses options d'achat d'actions lui permettrait de détenir un total de 22 % de l'entreprise.

Il a également créé la société d'intelligence artificielle xAI, qui a levé 6 milliards de dollars lors de son dernier financement.

Tesla a demandé à ses actionnaires de réaffirmer leur approbation de la rémunération record de 56 milliards de dollars de Musk, fixée en 2018, mais rejetée par un juge qui a estimé que l'enveloppe avait été négociée par des administrateurs qui semblaient redevables à Musk.

Cette décision intervient peu de temps après que M. Musk a déclaré que Tesla allait licencier plus de 10 % de sa main-d'œuvre mondiale dans un contexte de baisse des ventes et d'intensification de la concurrence, notamment de la part des rivaux chinois.

La société de conseil en vote par procuration Glass Lewis a déclaré samedi qu'elle avait exhorté les actionnaires de Tesla à rejeter le plan de rémunération, en citant la "liste de projets extraordinairement chronophages" de M. Musk.

Selon la société de données et de recherche S&P Global Market Intelligence, 44 % des actions ordinaires de Tesla sont détenues par des actionnaires non professionnels, dont des investisseurs particuliers.

C'est le pourcentage le plus élevé parmi les 10 plus grandes entreprises, y compris Apple et Nvidia, de l'indice S&P 500 en termes de capitalisation boursière. (Reportage de Hyunjoo Jin, édition de Bill Berkrot)