SNCF Energie, filiale de SNCF Voyageurs, annonce avoir signé en mai dernier avec Neoen (-1,12% à 36,96 euros) un contrat d’achat direct d’électricité renouvelable d’une durée de 25 ans. L’électricité sera produite à partir de 2028 par une nouvelle centrale solaire ("Le Couret") développé par Neoen et situé en Haute-Vienne. Elle disposera d'une puissance de 139 mégawatts crête (MWc) et produira 172 GWh d'électricité verte par an, soit la consommation électrique d'environ 67 000 habitants (chauffage inclus).

Fin mai, le fonds canadien Brookfield a fait part de son intention de racheter le spécialiste de l'éolien, du solaire et du stockage. Au total, son offre valorise Neoen à 6,1 milliards d'euros.

Les autorisations réglementaires devraient être obtenues d'ici le quatrième trimestre 2024 et l'offre publique d'achat devrait être lancée au premier trimestre 2025.

Le contrat d'achat de long terme avec SNCF Energie permet de financer ce nouveau parc solaire dont la construction démarrera début 2026 et dont la mise en service est prévue en 2028, ce qui aura un effet direct et durable sur la transition énergétique en France.

Le contrat permettra par ailleurs à SNCF Voyageurs de rendre son coût d'approvisionnement en électricité moins dépendant de la volatilité des prix de marché. La production de ce nouveau parc photovoltaïque équivaut à ses besoins électriques annuels pour sa liaison TGV Paris - Marseille ou bien de la totalité des besoins de ses TER des régions Occitanie ou Normandie.

"Après avoir déjà signé des Corporate PPAs pour une capacité de plus de 2 gigawatts à travers le monde, avec notamment des grands acteurs du digital et de l'industrie, Neoen est fière de participer désormais à la décarbonation du secteur des transports", a commenté Xavier Barbaro, président-directeur général de Neoen.