Les régulateurs de la concurrence de l'UE ont approuvé mardi un projet commun de production d'hydrogène de 1,4 milliard d'euros (1,52 milliard de dollars) financé par sept pays de l'UE et un projet commun de soins de santé d'un milliard d'euros (1,1 milliard de dollars) financé par un groupe de six pays de l'UE.

L'Estonie, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Slovaquie et l'Espagne fourniront jusqu'à 1,4 milliard d'euros de financement public pour le projet sur l'hydrogène, qui devrait débloquer 3,3 milliards d'euros supplémentaires d'investissements privés, a déclaré la Commission européenne dans un communiqué.

Elle a précisé que 11 entreprises, dont Airbus, BMW et Michelin, participeront à 13 projets.

Le projet sur les soins de santé sera financé par la Belgique, la France, la Hongrie, l'Italie, la Slovaquie et l'Espagne pour soutenir la recherche et l'innovation et devrait débloquer 5,9 milliards d'euros supplémentaires en investissements privés, a déclaré la Commission.

Sanofi, Euroapi et 11 autres entreprises participeront à 14 projets de soins de santé.

Ces deux programmes sont des "projets importants d'intérêt européen commun" (IPCEI), ce qui permet aux gouvernements de l'UE de les financer dans le cadre de règles plus souples en matière d'aides d'État.

(1 $ = 0,9193 euros) (Rapport de Foo Yun Chee)