FRANCFORT (dpa-AFX) - Après la grève d'avertissement de 27 heures du personnel au sol de Lufthansa, les parties à la convention collective ont repris les négociations. Des représentants du syndicat Verdi et de Lufthansa se sont rencontrés lundi à l'aéroport de Francfort, ont rapporté les deux parties. Le débrayage qui a débuté mercredi dernier sur les sites de Francfort, Munich, Hambourg, Düsseldorf et Berlin avait entraîné l'annulation de quelque 900 vols. Jeudi, la grève d'avertissement a pris fin. Verdi voulait ainsi imposer une meilleure offre de l'employeur.

Dans le cadre du conflit tarifaire, Verdi demande une augmentation de salaire de 12,5 pour cent pour les quelque 25 000 employés des différentes compagnies Lufthansa, avec un minimum de 500 euros par mois sur une durée d'un an. En outre, une prime d'inflation de 3000 euros doit être versée à l'échelle du groupe. Lufthansa a proposé une augmentation de 13 pour cent sur une période de trois ans ainsi qu'une prime d'inflation./ceb/DP/ngu