Genève (awp) - Le constructeur bernois de presses et machines de découpage de métaux Feintool a annoncé mardi revoir son organisation pour ses activités de découpage en Europe. La direction l'explique par un environnement de marché difficile dans le secteur automobile. La charge de restructuration est estimée entre 10 et 12 millions de francs suisses en 2024.

Afin de "mieux concentrer les compétences et améliorer la rentabilité", le groupe transfère la production en grandes séries à Most en République tchèque d'ici 2025, indique un communiqué chiffrant la contribution positive de ce repositionnement sur le résultat d'exploitation (Ebit) à 7 millions par an.

La fabrication en grande série est la plus exposée à la force du franc suisse, aux coûts élevés de la main-d'oeuvre et à ceux de l'énergie, la rendant moins compétitive, justifie la direction.

Au total, 70 emplois sur 200 sont concernés sur le site de Lyss qui sera consacré au découpage fin, à l'hydrogène et restera le siège de la société. Fondée en 1959, elle compte 17 usines dans le monde et plus de 3200 collaborateurs.

Lors de la publication des résultats de l'exercice 2023 en février dernier, la direction avait souligné une rentabilité améliorée avec un Ebit haussé de 9,4% sur un an à 29,9 millions. Pour 2024, le groupe s'attend à des ventes entre 800 et 850 millions et une marge Ebit d'environ 4%. A l'horizon 2026, les objectifs de ventes à 1 milliard et d'une marge Ebit entre 6 et 8% ont été aussi confirmés.

ib/vj/ck