Le chiffre d'affaires de CTS Eventim se divise en deux principaux segments :

  • Billetterie : Ce segment génère 29,6% du chiffre d'affaires total et se concentre sur la production, la vente, la distribution et la commercialisation de billets pour divers types d'événements, incluant concerts, théâtre, sports et autres. La marge opérationnelle de ce segment atteint 45,7%.
  • Divertissement en direct : Représentant 70,4% du chiffre d'affaires, ce segment englobe la planification, la préparation et la réalisation de tournées, manifestations et festivals, principalement dans le secteur musical. La marge opérationnelle de ce segment est de 4,5%.

Les deux segments se renforcent mutuellement : une augmentation de l'organisation d'événements stimule la croissance du segment billetterie.

Sur le plan géographique, CTS Eventim se répartit comme suit :

  • Allemagne : 46,1% du marché
  • Europe (hors Allemagne) : 43%
  • Amérique : 8%
  • Reste du monde : 3%

Finance 

CTS Eventim est la plus grosse capitalisation boursière de son secteur en Europe avec 7,3 milliards d'euros, bien loin encore de son concurrent américain Live Nation Entertainment avec près de 21 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires de l'entreprise atteint 2,3 milliards d'euros, avec une marge opérationnelle de 17,06%. Le ratio cours/bénéfices (PER) se situe à 21,9x, inférieur à sa moyenne décennale de 35,6x. L'entreprise enregistre un taux de croissance annuel moyen de 14,6% sur les neuf dernières années –en ligne avec son secteur–.

La reprise des activités après la pandémie de COVID-19, notamment les concerts, festivals et événements sportifs, ainsi que les préventes de billets pour des artistes de renom comme Taylor Swift, ont permis à l'entreprise de renouer avec la croissance.


La dette à long terme de CTS Eventim s'élève à 158 millions d'euros, une somme bien dérisoire face à plus d'un milliard d'euros de liquidités et au 490 millions d'euros de flux de trésorerie disponible en 2023. Malgré ces résultats financiers solides, la redistribution aux actionnaires reste modeste avec un payout ratio de 16,5%, bien que l'entreprise ait versé un dividende record de 101 millions d'euros en 2023, après une interruption de trois ans causé par l'arrêt de son activité durant la pandémie.

CTS Eventim utilise une part modeste de son flux de trésorerie opérationnelle pour la redistribution aux actionnaires. La direction préfère investir dans des actifs corporels, comme la construction de stades, et l'acquisition de concurrents afin de renforcer sa position sur le marché en cumulant croissance interne et externe. En 2023, les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement étaient équivalents aux flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles. 

Au cours du premier trimestre de l'année, CTS Eventim a annoncé devenir le fournisseur officiel des Jeux Olympiques de 2028 à Los Angeles dans le but de renforcer sa présence sur le marché américain. L'autre nouvelle est l'acquisition des activités de billetterie et de spectacles de Vivendi pour près de 300 millions d'euros. Cette opération inclut la filiale See Tickets, qui a vendu 44 millions de billets et généré 105 millions d'euros de revenus en 2023. Une affaire qui pourrait s'avérer particulièrement rentable si See Tickets parvient à aligner sa marge d'EBITDA –25%– sur celle des autres billetterie de CTS Eventim –53%–. L'acquisition comprend aussi des festivals de musique et d'événements en direct, avec des revenus de 32 millions d'euros en 2023. 

Les résultats trimestriels sont également de bonnes augures avec une progression des revenus de 11,6%. Les acquisitions stratégiques de Punto Ticket au Chili et Teleticket au Pérou en fin d'année 2023 ont permis cette performance. Pour l'été, la direction anticipe une forte demande en e-billets, grâce à des événements sportifs majeurs tels que l'Euro 2024 et les Jeux Olympiques 2024. La société a confirmé ses objectifs annuels.

 Le fondateur de CTS Eventim, qui occupe le poste de PDG depuis 1989, détient toujours environ 39% des actions.

Avec tous ces signaux favorables, les bénéfices par action (BPA) de CTS Eventim ont été révisés à la hausse et devraient atteindre 3,04 dollars en 2024, soit une augmentation de 6,1% par rapport à l'année précédente. Depuis le début de l'année, le cours de l'action de l'entreprise a fortement augmenté, surpassant largement celle de son concurrent Live Nation –24,6% contre 1,9%–. Ce dernier a été poursuivi au mois de mai par le département de la justice américaine pour des pratiques monopolistiques. 

CTS Eventim continue de consolider sa position de leader en Europe grâce ses investissements (acquisitions, construction) et même d'élargir son influence sur le marché mondial. Avec une trésorerie solide, l'entreprise est bien équipée pour poursuivre sa stratégie pour la fin d'année.