Zurich (awp) - Le géant bancaire UBS a procédé à plusieurs changements à sa direction générale avec effet au 1er juillet, nommant un nouveau coresponsable de l'importante activité de gestion de fortune. Le banquier star Iqbal Khan va se transférer en Asie. L'ex-patron de Credit Suisse Ulrich Körner, lui, quitte le navire.

La division de gestion de fortune, Global Wealth Management (GWM), sera désormais chapeautée par le duo Iqbal Khan et Rob Karofsky, indique jeudi le numéro un bancaire helvétique issu de la fusion avec Credit Suisse.

Confirmé à son poste, M. Khan évoluera dès le 1er septembre avec le titre de président Asie-Pacifique. Le banquier star va quitter la Suisse - donc s'éloigner du siège zurichois de la banque - et se transférer avec sa famille en Asie d'ici l'été. Dans son communiqué, UBS précise que c'est la première fois qu'un président de division du groupe sera établi sur ce continent.

Difficile de ne pas voir dans ce changement une perte d'influence pour Iqbal Khan, qui dirigeait tout seul depuis juillet 2022 la division GWM. Certains observateurs voient dans ce banquier décrit comme un surdoué un potentiel successeur au patron d'UBS, Sergio Ermotti. Parti de Credit Suisse dans le sillage du scandale des filatures, M. Khan était arrivé chez UBS en 2019, bombardé coresponsable de la gestion de fortune en tandem avec Tom Naratil.

L'actuel président Asie-Pacifique, Edmund Koh, va céder sa place au comité exécutif au 1er septembre, tout en continuant à soutenir la clientèle locale avec le titre de responsable régional.

Rob Karofsky intègre la direction générale, en qualité de codirecteur de GWM et président pour le continent américain. Il est à la tête de la banque d'investissement du groupe UBS depuis 2018.

Naureen Hassan, l'actuel président de la région Amériques, va partir d'UBS début juillet, après deux ans au sein de la grande banque.

Retrait en deux temps pour Ulrich Körner

George Athanasopoulos et Marco Valla sont également nommés au comité exécutif. Ils codirigeront la banque d'investissement. Le duo travaille déjà pour la grande banque, depuis 2010 pour M. Athanasopoulos et depuis l'année dernière pour M. Valla.

Damian Vogel va succéder au directeur du risque Christian Bluhm, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

UBS annonce également le départ - attendu - d'Ulrich Körner, patron de Credit Suisse au moment où le géant en déroute a été avalé par son rival. Le banquier quittera la direction générale fin juin et prendra congé du groupe ultérieurement.

Pour Sergio Ermotti, directeur général d'UBS cité dans le communiqué, ces nominations vont permettre "de continuer à progresser sur la voie de l'intégration et de réaliser les synergies et les gains d'efficacité attendus". L'accent est également mis sur les régions Amériques et Asie-Pacifique, qui présentent de bonnes perspectives de croissance.

Par ailleurs, Stefan Seiler, directeur des ressources humaines, sera désormais également en charge de la communication et du marketing.

Pour l'analyste Andreas Venditti de Vontobel, les annonces du jour ne constituent pas une surprise puisque Bloomberg en avait révélé la teneur mi-mai. Les changements sont cependant plus importants que prévu. MM. Khan et Karofsky figurent désormais comme principaux candidats à la succession de Sergio Ermotti dans quelques années. La Banque cantonale de Zurich (ZKB), par la plume de l'analyste Michael Klien, considère ces nominations comme une étape supplémentaire de l'intégration de Credit Suisse dans le groupe UBS.

A la Bourse, l'action UBS a terminé en hausse de 0,72% à 28,11 francs suisses, dans un SMI en progression de 0,65%.

fr/al