ÉCONOMISTE EN CHEF DE L'IATA : LES COMPAGNIES AÉRIENNES DEVRAIENT PAYER 2,4 MILLIARDS DE DOLLARS DE PLUS POUR LE KÉROSÈNE DURABLE EN 2024