PRAGUE, 13 juin (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères de huit pays de l'Union européenne demandent dans une lettre adressée à Josep Borrell, responsable de la politique étrangère communautaire, de limiter les déplacements des diplomates russes au sein de l'UE et de les restreindre aux seuls pays où ils sont accrédités.

"La libre circulation des détenteurs de passeports diplomatiques et de service russes, accrédités dans un État hôte, dans l'ensemble de l'espace Schengen facilite les activités malveillantes", peut-on lire dans cette lettre datée du 11 juin et consultée par Reuters.

Les ministres soulignent que le renseignement, la propagande "ou même la préparation d'actes de sabotage constituent la principale mission d'un grand nombre de 'diplomates' russes dans l'UE", et que cette menace demeure malgré de nombreuses expulsions.

"Nous pensons que l'UE devrait suivre strictement le principe de réciprocité et restreindre les déplacements des membres des missions diplomatiques russes et des membres de leur famille au seul territoire de l'État où ils sont accrédités", précisent-ils.

"Cette mesure réduira considérablement la zone d'opération des agents russes", ajoute la lettre, signée par les ministres de la République tchèque, du Danemark, de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, des Pays-Bas, de la Pologne et de la Roumanie. (Reportage Jan Lopatka et Jason Hovet ; version française Nathan Vifflin, édité par Sophie Louet)