"Nous sommes convaincus que ce traité répond à toutes les questions soulevées par la Cour suprême et nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires rwandais pour veiller à ce qu'il en soit ainsi", a déclaré M. Cleverly lors d'une conférence de presse à Kigali.

Le mois dernier, la Cour suprême du Royaume-Uni a rejeté à l'unanimité l'appel du gouvernement contre une décision antérieure selon laquelle les migrants ne pouvaient pas être envoyés au Rwanda parce que ce pays ne pouvait pas être considéré comme un pays tiers sûr.